Biographie Frida Kahlo (1907-1954)

Samedi, février 27, 2010

“Quand la chair devient gouache et le scalpel pinceau.”

Si Frida Kahlo est connue tant pour son engagement politique – à 21 ans, elle s’inscrit au Parti Communiste Mexicain – que pour ses œuvres torturées qui représentent la vie déchirante qu’elle eût, elle l’est moins dans l’intimité et l’amour qu’elle portait à la nature et aux animaux qui vivaient dans les jardins de la Maison bleue, devenue depuis 1958 Le Musée de la Casa Azul de Frida Kahlo.

À partir des années trente, elle partage son toit avec des singes araignées, des chiens itzincuintli, chiens nus du Mexique, des perroquets, des cerfs et son faon
Granizo.

On retrouve bien sûr tous ses compagnons dans ses œuvres avec une nature quasi omniprésente. Œuvres bien moins emblématiques que les surréalistes comme “Les deux Frida” en 1939. Une Frida, au cœur entier, amoureuse et aimée de Diego Rivera, l’autre au cœur brisé, malheureuse des tromperies de son époux. “La colonne brisée” peinte en 1944, une création majeure dont le titre n’appelle pas vraiment d’explications.

Dans la plupart de ses autoportraits, plus de 70, Frida se peint avec ses amis les bêtes ; symboles érotiques ou compagnons de solitude selon les cas.

En 1943, elle exécute “Auto portrait aux singes”. Elle y figure avec 3 singes, une flore mexicaine en arrière-plan.

Découvrez la face cachée de Frida Kahlo dans le magazine Art Animalier, avec l’artiste Bernard Tournier et le premier biographe en langue française de Frida Kahlo : Pierre ClavilierInterviews par Edwige Fournier-Lemaître
Peinture de Bernard Tournier